Monthly Archives: Oct 2017

No Comment
Feedback on Crowd Dialog Athens 2017

Just a couple of days ago more than 450 delegates from 32 countries gathered in Athens for the Crowd Dialog Europe.

All 22 main stage talks have been remastered and will be available online one the YouTube channel. To start, discover the the first set of 3 talks and presentations.

Talk #1 – Benchmarking Crowd Regulations

Samson Williams
Chief Strategy Officer, CoFunder

A constitutional journey via USA and Africa to the European Union

The key to successful equity crowdfunding is realizing what you are in fact doing – selling. Every successful equity crowdfunding effort is in fact not about “funding” but about marketing, advertising and ultimately selling your offering. The regulations around marketing your offering vary depending on what your offering is, where you’re physically offering it, and who can participate in the offering.

Please download Samson´s presentation here Going Grey – the wild west of ICOs and crowd sales

Talk #2 – New actors – new money – new conversations

Florence de Maupeou
Coordinatrice générale at Financement Participatif France

A mapping of recent initiatives in France

How can the crowdfunding actors converge to initiate a dialogue with the stakeholders and allow the development of crowdfunding? For many of the ‘new actors’, new platforms have developed as spaces for convergence and agenda-setting. A case for a coherent approach to crowdfunding making it easier, more transparent and trustworthy, to facilitate citizens’ cross-border investments.

Please download Florence´s presentation here New actors – new money – new conversations

 

To know more about the emergence of a meta-organisation for the development of crowdfunding, read the article of Héloïse Berkowitz and Antoine Souchaud (in French) :

Combler un vide organisationnel dans la fabrique d’une politique publique : l’émergence d’une méta-organisation

Héloïse Berkowitz et Antoine Souchaud
Octobre 2017

[READ THE ARTICLE (in French)]

Abstract :
Comment assurer la réussite d’une fabrique plurielle d’une politique publique dans un secteur émergent comme le financement participatif ou crowdfunding ? A travers une étude de cas approfondie, cet article revient sur la place des plateformes de crowdfunding dans le réseau d’acteurs cherchant à influencer la régulation, c’est-à-dire le policy network du crowdfunding. La méthodologie s’appuie sur des documents juridiques et trente-et-un entretiens pour reconstituer les séquences stratégiques de cette co-construction et les dialogues implicites entre acteurs hétérogènes. Nous montrons le passage d’un mouvement collectif informel de plateformes à une méta-organisation sectorielle forte, légitime et crédible qui contribue à la gouvernance sectorielle en gérant la pluralité des acteurs et en servant d’intermédiaire de négociation. En entrepreneur institutionnel, la méta-organisation vient compléter le policy network émergent, et conditionne la réussite de la co-construction des politiques publiques dans un secteur nouveau. Cet article contribue à développer la notion de « vide organisationnel » dans un policy network émergent, i.e. l’absence d’un intermédiaire organisé, et à montrer comment peut se structurer en réponse, une méta-organisation.

Talk #3 – A liquid global crowd wth instant scalability

Piero Zanchi
Managing Director Accenture

How to access a liquid global crowd and address instant scalability or specific needs of critical skills. The change in technology landscape and the need of agility to face the market challenges – according to the concept of “liquid workforce” – are two key drivers for a successful digital transformation. In such a context, the crowdsourcing allows organizations to expand their workforce rapidly and at scale by including external skills and resources. But only with the right mindset change and management skills, organizations could gain benefits from this technique. Accenture is embracing this technique, allowing to timely access a liquid global crowd and address instant scalability or specific needs of critical skills.

Please download Piero´s presentation here How to access a liquid global crowd

 

For 2018 the Crowd Dialog Europe motto will be “The New Beginning”.

Read More
No Comment
Permettre aux citoyens de financer les énergies renouvelables

En août 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (et son article 111) soutient résolument l’intégration du financement participatif dans les projets d’énergies renouvelables (ENR).

En 2016, les dispositions réglementaires du décret publié sous l’impulsion d’Emmanuel Macron alors ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, donnent de nouvelles marges de manœuvres aux plateformes de financement participatif : élargissement des titres financiers pouvant être intermédiés (obligations sèches et obligations convertibles, minibons…), relèvement du seuil de collecte de fonds par projet à 2,5 millions d’euros pour l’investissement, etc.

Le financement des énergies renouvelables par des particuliers via des plateformes internet s’est depuis développé à un rythme soutenu : depuis 3 ans, c’est près de 25 M€ collectés auprès de particuliers et plus de 80 projets de production d’ENR (photovoltaïque, éolien, biomasse, hydroélectricité…).

Un risque de coup d’arrêt brutal

Si la rédaction du cahier des charges des appels d’offres de la DGEC demeure telle qu’elle est actuellement prévue, et compte-tenu des investissements nécessaires pour bon nombre de projets candidats à ces appels d’offres, les plateformes ne seront pas en mesure d’accompagner la plupart des projets dans leur problématiques de financement et mobilisation locale. Les développeurs et industriels du secteur ne seront pas plus en mesure de respecter les conditions posées par les cahiers des charges, avec un impact très significatif sur le TRI des projets, fragilisant leur développement.

Les propositions des acteurs du financement participatif

Modalités de calcul du bonus

FPF propose que le bonus soit accordé au prorata du pourcentage du CAPEX financé par l’investissement participatif, sur la base suivante :

  • 0,75 € par tranche de 1% du CAPEX pour tout projet éolien, hydroélectrique ou biomasse
  • 0,60 € par tranche de 1% du CAPEX pour tout projet de grandes surfaces solaires
  • 0,50€ par tranche de 1% du CAPEX pour les petites surfaces et l’autoconsommation

Notons que, pour chacune de ces options :

  • Le bonus par projet est limité à 3 € / MWh (sauf pour la biomasse et l’autoconsommation, la limite est dans ces 2 cas à 5€)
  • Un malus fixe de – 3€ si au moins 1% du CAPEX n’est pas financé par l’investissement participatif

Titres financiers éligibles

Pour permettre au plus grand nombre de particuliers de financer ces opérations de mobilisation, FPF suggère de rajouter à la liste des instruments financiers éligibles dans le cahier des charges, les obligations, minibons et prêts.

Territorialité des citoyens

Il nous semble contraire à un objectif de cohésion des territoires de limiter les investisseurs, notamment pour des projets d’envergure, aux seuls habitants du département d’implantation et des départements limitrophes : l’épargne disponible et la densité de la population sont très variables d’un département à un autre.

Pour renforcer la cohésion des territoires, FPF propose que, pour l’application des dispositions prévues dans les cahiers des charges, les personnes physiques concernées soient celles domiciliées dans la région d’implantation et dans les départements limitrophes d’implantation du projet concerné afin de permettre au plus grand nombre de participer à ces opérations et lisser les effets géographiques.

 

Les acteurs du crowdfunding mobilisés :
AkuoCoop, Enerfip, Lendopolis, Lendosphère, Lumo, WiSEED.
Tous sont membres de Financement Participatif France

 

Stéphanie Savel
Présidente de Financement Participatif France

 

[Voir le plaidoyer FPF en faveur du financement participatif des ENR]

Read More