Ne restons pas immobiles face aux FinTech

No Comment

Les Echos |
De Jean-François Boulier

Ils s’appellent Wealthfront aux Etats-Unis, Advize ou Marie Quantier en France. Ces nouveaux entrants sur le marché de l’épargne utilisent tous le levier de la technologie et embellissent l’« expérience client » en proposant un accès très peu coûteux à l’investissement en ligne. Un modèle que pourraient suivre, voire exploiter à grande échelle, les géants établis de l’e-économie. Est-ce viable maintenant, faut-il craindre ce nouvel assaut ? Comment les acteurs du secteur peuvent-ils répondre à une telle menace ?

Pour en savoir plus

Relatived Posts
Crowdfunding : un risque à 11 milliards pour les banques américaines, selon Goldman Sachs ( 15 Juil,2015 )
Retour sur les 2e Assises de la finance participative ( 15 Déc,2014 )
Baromètre FPF 2014 – la revue de presse ( 20 Fév,2015 )
L’initiative Corrézienne en faveur du financement participatif ( 30 Mai,2016 )
Crowdfunding et développement durable, deux philosophies qui vont bien ensemble ( 31 Mar,2015 )